Le VTT peut-il vous rendre heureux?

Faire du vélo dans les forêts et les chemins de campagne pourrait-il réellement lutter contre la dépression? Un projet pilote en Écosse suggère que oui.

Tout le monde sait, la nature vous fait du bien. Maintenant, la science peut expliquer pourquoi. Cet article est issu du magazine « Big Issue » et a été traduit par MBF. 

VTT Heureux libre de droit

Quiconque a déjà essayé le VTT sait que chaque sortie, même froide (surtout froide), procurent du plaisir et laisse un grand sourire.

Mais faire du vélo dans les forêts et les chemins de campagne pourrait-il réellement lutter contre la dépression et la maladie mentale ? Un projet pilote de six semaines en Écosse, où le VTT a été utilisé dans le cadre d’un programme de récupération thérapeutique pour les personnes souffrant de troubles mentaux, suggère que oui.

Un partenariat entre Developing Mountain Biking in Scotland (DMBinS), le Scottish Borders Health and Social Care Partnership, l’Université d’Édimbourg Napier et l’unité de soutien en santé mentale Gala Resource Centre, dans le cadre duquel 10 participants se sont lancés dans des randonnées hebdomadaires de deux heures sur des pistes de VTT , avec le cyclisme et les professionnels de la santé à portée de main. « Nous voulions savoir si le VTT aidait les gens à se remettre d’une période de maladie mentale », explique Graeme McLean, responsable du projet DMBinS.

Le personnel a signalé une réponse exceptionnelle de tous les participants.

Le principe était d’utiliser un environnement non clinique pour promouvoir les compétences d’autogestion afin d’améliorer la santé physique et mentale. Le directeur du programme, Robert McCulloch-Graham, a déclaré: « Le personnel a fait état d’une réponse exceptionnelle de la part de tous les participants. Ils ont pu constater de réels progrès en termes de résilience personnelle, d’efficacité personnelle, de compétences sociales et de confiance en soi ».

Les résultats sont actuellement évalués par Tony Westbury, psychologue sportif à l’Université Napier, qui étudie l’impact du point de vue des participants et recueille les enseignements de la part des ergothérapeutes impliqués sur la manière dont il pourrait être développé, amélioré et intensifié.

Au sein de la communauté cycliste, l’impact positif que procure le vélo sur la tête, le cœur et l’esprit est largement reconnu ; Pour tous les cyclistes, le plaisir, la confiance et le bonheur qu’apporte une balade à vélo sont une évidence.

Et en août dernier, la plus grande étude du genre, analysant les données relatives à l’exercice et à la santé mentale de 1 237 194 adultes sur trois ans, a confirmé cette hypothèse.

Homme heureux VTT - libre de droit

La recherche, menée par des neuroscientifiques et des psychiatres aux États-Unis et au Royaume-Uni et publiée dans The Lancet Psychiatry Journal, a révélé que les personnes qui faisaient de l’exercice avaient une santé mentale moins défavorable, y compris la dépression, le stress et d’autres troubles émotionnels – deux jours par mois après le début de l’exercice. Contre 3 ou 4 jours pour les non-utilisateurs. Enfin, sur les 75 types d’études, le cyclisme vient en deuxième position derrière les sports d’équipe. Les cyclistes ont subi 21,6% moins de mauvaises journées de santé mentale que les non-sportifs (les sportifs d’équipe ont enregistré 23,3% de moins de mauvais jours).

Ainsi, le cyclisme a généralement un effet positif et, lorsqu’il est associé à la nature, ses avantages sont suralimentés.

Les recherches menées par l’Université de Stanford offrent une clé pour comprendre le pouvoir unique du vélo de montagne qui stimule le bonheur. L’étude de 2015 sur l’activation du cortex pré-frontal sous-sexuel (sgPFC) – la partie de votre cerveau liée à la dépression et à la maladie mentale – a révélé que les personnes qui marchaient pendant 90 minutes dans un environnement naturel composé d’arbres et de champs manifestaient moins d’activité à cet endroit que les participants qui marchais dans un cadre urbain très fréquenté. Ils ont également connu une rumination réduite – une pensée répétitive centrée sur les aspects négatifs du soi, associée à un risque accru de dépression et d’autres maladies mentales.

Les chercheurs ont conclu qu’il existe une voie par laquelle l’expérience de la nature peut améliorer le bien-être mental.

C’est un domaine d’étude florissant. En 2008, des psychologues de l’Université du Michigan ont découvert que le secret d’être dans des espaces indomptés réside dans la nature des stimuli auxquels les gens sont exposés. « La nature, qui regorge de stimuli intrigants, capte modestement l’attention de la part des citoyens », écrit-il, ce qui contraste avec les environnements urbains surchargés de « stimulation qui capte l’attention de façon spectaculaire et requiert en outre une attention dirigée, par exemple pour éviter d’être frappée par une voiture » qui, on peut le comprendre, est moins réparatrice que de passer son temps à regarder les arbres.

Comme le souligne Mind, une organisation caritative pour la santé mentale, les thérapies en plein air, l’écothérapie, améliorent l’humeur et la relaxation, réduisent le stress et la colère et renforcent la confiance en soi et l’estime de soi. Être à la lumière du jour peut également aider les personnes atteintes de trouble affectif saisonnier (SAD).

La nature et les vélos sont donc l’équation parfaite pour le bonheur. Et le vélo de montagne n’a jamais été aussi accessible au Royaume-Uni. Vous n’êtes pas obligé d’être un chercheur de sensations fortes en descente ou un filou sauteur, comme la superstar Danny MacAskill. Des « trail centers » soigneusement conçus, avec des itinéraires extrêmes difficiles et des sentiers pour les familles, ont pris racine dans les forêts et les vallées, de Bristol aux Highlands, en passant par les points chauds du Pays de Galles, du Staffordshire, de Forest of Dean, du nord de l’Angleterre et des Borders.

Alors, montes à vélo, perds-toi dans une forêt. C’est bon pour toi. La science le dit.

En savoir plus :

L’article original sur Big Issue

  • Faites tourner l'info !
Ministère des sports
IMBA Europe
1% pour la planète
Nature et Découverte
J'agis pour la nature
Conseil Départemental 38
Santa Cruz
Trek
MTB Events
Origines Clothing
Dakine
Specialized
Moustache Bikes
Bosch
Shimano
SR Suntour
Squirt
MAVIC
Mulebar
MB Race
Rockrider
DTSWISS
Tribe Sport Group
Race Compagny
Lapierre
Ho5 Park
Urge
Brake Authority
Pure Agency
Pep’s Spirit
Institut de Formation du Vélo
Moniteur Cycliste Français
A.S.O
Outdoor Sport Valley
Union Sport & Cycle

copyright Mountain Bikers Foundation - Tous droits réservés - Mentions légales

Conception site internet et